Bloc Québécois

Partenariat transpacifique : « Pas d’entente sur le dos des agriculteurs québécois » – Gilles Duceppe

24 juillet 2015

Alors que les négociations sur le Partenariat transpacifique arrivent à leur terme et que le gouvernement américain a enclenché une procédure de « fast-track », le Bloc Québécois réaffirme son appui total au système de gestion de l’offre et aux agriculteurs québécois.

« Nous savons que les partenaires exigent du Canada qu’il fasse des concessions sur le système de gestion de l’offre, un pilier de l’agriculture québécoise, a déclaré le chef du Bloc Québécois, Gilles Duceppe. Il y a de quoi s’inquiéter, sachant que le gouvernement Harper a sacrifié les producteurs de fromages fins du Québec sans les compenser adéquatement dans le cadre des négociations Canada-Europe. Or, le gouvernement conservateur demeure trop flou en ce qui a trait à la gestion de l’offre. Il doit dès maintenant s’engager à n’affaiblir d’aucune manière le système de gestion de l’offre. Ottawa ne doit pas signer une autre entente de libre-échange sur le dos des agriculteurs du Québec, d’autant plus que nos producteurs de fromage attendent toujours une compensation juste et équitable à la suite de l’accord avec l’Union européenne », a poursuivi Gilles Duceppe.

Pour ce qui est des autres partis canadiens, le député de Bas-Richelieu-Nicolet-Bécancour, Louis Plamondon, dénonce qu’ils n’aient pas eu recours à tous les moyens mis à leur disposition pour défendre le système de gestion de l’offre et protéger le milieu agricole. Louis Plamondon rappelle qu’en 2009, le Bloc Québécois avait profité d’une journée d’opposition pour faire adopter à l’unanimité une motion qui limitait le pouvoir du négociateur afin d’exclure de toutes négociations de traité de libre-échange le système de gestion de l’offre, assurant ainsi sa préservation. « Malheureusement, les libéraux et les néo-démocrates n’ont utilisé aucune de leurs journées d’opposition pour déposer une telle motion qui aurait obligé le gouvernement à se positionner clairement sur cette question, une bonne fois pour toutes. Le Bloc Québécois continuera de mettre toutes ses énergies pour défendre les agriculteurs, comme il l’a toujours fait », a conclu le député bloquiste.