Bloc Québécois

Le Bloc Québécois propose un programme d’investissement de 40 milliards dans les infrastructures vertes

16 septembre 2015

Montréal, le 16 septembre 2015 – Le chef du Bloc Québécois, Gilles Duceppe, a annoncé un nouveau programme d’infrastructures de 40 milliards de dollars dans les infrastructures vertes. Ce programme pourra être financé par la création d’une Société de financement des infrastructures environnementales, qui permettra d’éviter une explosion du déficit budgétaire.

« Avec un tel programme, il sera possible d’élaborer des projets permettant au Québec d’augmenter la productivité de son économie en misant sur ses atouts », a précisé M. Duceppe, avant d’énumérer des exemples :

– Des infrastructures pour protéger nos berges en Gaspésie et sur la Côte-Nord face aux changements climatiques;

– Des centrales de traitement des eaux pour protéger nos rivières contre les rejets polluants;

– Des systèmes de transport en commun efficaces et électriques dans nos villes;

– L’infrastructure permettant une électrification accrue des transports partout au Québec;

– La reprise des études préparatoires à la mise en place de trains ou monorails rapides entre Québec et Montréal, voire entre Montréal, Boston et New York.

« On paye près de la moitié de nos impôts à Ottawa, mais le gouvernement fédéral ne fait pas sa part. Notre proposition permettra de corriger en partie le déséquilibre fiscal, de relancer l’économie et d’investir dans une économie verte », a ajouté le chef de la formation indépendantiste.

Rappelant qu’un déséquilibre fiscal était en train de se creuser entre Québec et Ottawa, il a souligné que si l’on continuait sur cette voie,d’ici 20 ans, le gouvernement fédéral n’aura plus de dette, tandis que le Québec et les provinces seront sur le bord de la faillite.

« Même si le gouvernement fédéral a une situation financière beaucoup plus solide, Québec investit six fois plus qu’Ottawa dans les infrastructures. En 2014, Québec a investi près de 15 milliards et Ottawa seulement un peu plus de deux milliards. Il est temps qu’Ottawa fasse sa part pour relancer l’économie et nous permettre d’en augmenter la productivité. Ottawa doit cesser d’investir dans le pétrole et prendre le virage de l’économie verte. C’est certainement ce que fera un Québec indépendant », a conclu Gilles Duceppe.

 

Pour plus de détails sur la position du Bloc Québécois