Bloc Québécois

« Nous allons mettre fin à l’arrogance de Postes Canada » – Gilles Duceppe

09 septembre 2015

Montréal, 9 septembre 2015 – Soulignant l’arrogance manifestée par la direction de Postes Canada à l’endroit des citoyens et des villes du Québec, le chef du Bloc Québécois, Gilles Duceppe, a demandé l’arrêt immédiat du programme d’installation de boites postales et le maintien de la livraison du courrier à domicile.

« Un des rôles du Bloc Québécois, c’est d’intervenir quand le gouvernement fédéral fait preuve d’arrogance. Ça se produit malheureusement trop souvent. C’est le cas avec Postes Canada, qui est en train d’installer des boites postales pour remplacer la livraison du courrier à domicile et de fermer des bureaux de poste en région rurale. Le processus de consultation est bidon, irrespectueux des villes et des citoyens. Les dirigeants de Postes Canada n’écoutent personne et font à leur tête, comme s’ils étaient rois et maîtres partout. Il faut mettre fin à cette arrogance », a déclaré Gilles Duceppe.

De nombreuses municipalités, incluant notre métropole et notre capitale, s’opposent à cette décision. L’Union des municipalités du Québec a d’ailleurs adopté une résolution en ce sens. S’appuyant sur les privilèges coloniaux qui ont été octroyés au Département des postes en 1868, Postes Canada agit avec arrogance, sans égard pour les municipalités ni pour les citoyens. Les cafouillages se multiplient :

• des fondations de béton sont coulées dans des parcs-nature sans le consentement de la Ville;
• des boites communautaires sont installées sur des terrains privés sans le consentement du résident;
• des boites empiètent sur les espaces dédiés aux piétons en milieu urbain dense.

« Pourtant, aucune urgence ne justifie une telle précipitation : Postes Canada est une entreprise rentable qui a fait des profits de 200 millions de dollars en 2014. En plus, le gouvernement conservateur n’a jamais obtenu le mandat de la population avant de prendre cette décision. Prenons le temps d’étudier toute cette question en comité parlementaire. Et commençons par convoquer les dirigeants de Postes Canada en les obligeant à écouter les maires de nos villes et les citoyens. Leur arrogance va en prendre un coup », a ajouté le chef du Bloc Québécois.

Le chef indépendantiste a rappelé que dans le passé, le Bloc a obtenu l’imposition d’un moratoire sur la fermeture des bureaux de poste en région. À chaque fois que Postes Canada revenait à la charge – en 1997, 2003 et 2009 –, le Bloc Québécois faisait reculer le gouvernement. « Il faut mettre fin à l’arrogance fédérale et pour ça, il n’y a pas de meilleure façon que d’envoyer une forte équipe du Bloc Québécois à Ottawa. Donnez-nous un rapport de force et on va s’assurer du maintien des bureaux de poste et de la livraison du courrier à domicile », a conclu Gilles Duceppe.

Pour plus de détails sur la position du Bloc Québécois