Bloc Québécois

Présentation du cadre financier 2016-2019: Tout bien calculé, on a tout à gagner !

23 septembre 2015

 

Montréal, le 23 septembre 2015 – Le Bloc Québécois a rendu public ce midi son cadre financier pour la période 2016-2019.

Le Bloc Québécois présente le seul cadre financier réaliste et crédible, fondé sur les données réelles et les prévisions récentes de la Banque du Canada. Quant à lui, le NPD s’est fait taper sur les doigts par les experts puisque son exercice utilisait les prévisions économiques trop optimistes des conservateurs, discréditées par le directeur parlementaire du budget, la Banque du Canada et l’OCDE.

Le cadre financier du Bloc Québécois prévoit un déficit en 2015-2016 et des surplus budgétaires les deux années suivantes, avec de nouveaux investissements d’un peu plus de 30 milliards de dollars sur trois ans. De cette somme, 10 milliards de dollars par année sont dédiés aux infrastructures vertes.

Il prévoit aussi des revenus supplémentaires de plus de 40 milliards de dollars sur trois ans, tout en cessant le pillage de la caisse d’assurance-emploi. L’augmentation de l’impôt des grandes sociétés, des banques, des pétrolières et des plus nantis permettra au gouvernement d’aller chercher des revenus supplémentaires de plus de 28 milliards de dollars.

Par ailleurs, le cadre financier du Bloc Québécois permet d’amorcer sérieusement le règlement du déséquilibre fiscal, notamment en réservant une somme d’un peu plus de 3 milliards de dollars sur trois ans pour le Québec.

Enfin, le Bloc Québécois propose de faire goûter l’austérité aux institutions monarchiques en diminuant leurs budgets de 75 millions sur trois ans.

Pour accéder au cadre financier 2016-2019