Bloc Québécois

Tournée pancanadienne à l’improviste de Justin Trudeau : « S’il voulait se rendre utile, il serait à Davos aujourd’hui » – Rhéal Fortin

19 janvier 2017

Ottawa, le 18 janvier 2017 – « Après avoir passé Noël à vivre la vie des stars sur le bras de l’élite, Justin Trudeau essaie de faire croire que mettre les pieds dans quelques Tim Hortons suffit pour se vanter d’être le chevalier de la classe moyenne. Mais les gens voient clair dans sa campagne de séduction. S’il voulait se rendre utile, il serait à Davos aujourd’hui en train d’aider les délégations sur place à conclure des ententes pour enrichir les Québécois », a déclaré Rhéal Fortin.

Le chef intérimaire du Bloc Québécois reproche au premier ministre Justin Trudeau de lancer une campagne de sauvetage à l’improviste pour faire diversion de ses problèmes d’éthique. En effet, la commissaire à l’éthique Mary Dawson a annoncé qu’elle enquêterait sur les vacances du premier ministre sur l’île privée de l’Aga Khan. M. Trudeau et son entourage, dont la présidente du Parti libéral du Canada, auraient voyagé gratuitement à bord de l’hélicoptère privé du leader religieux, dont la fondation reçoit des millions de dollars en subventions fédérales. Selon toute apparence, il y a infraction à la loi sur les conflits d’intérêts.

Justin Trudeau a refusé de préciser aux journalistes combien de fois il a visité l’île privée de l’Aga Khan par le passé, affirmant qu’il ne répondrait qu’aux questions de la vérificatrice générale. « Qu’a-t-il à cacher à la population ? C’est consternant de voir un élu du peuple se défiler de la sorte. En plus de faire preuve d’une grande incompréhension de l’esprit éthique, Justin Trudeau démontre qu’il se considère au-dessus des inquiétudes des gens et c’est franchement inquiétant », a conclu Rhéal Fortin.