Bloc Québécois

Abolition de la prime au bilinguisme des fonctionnaires :

19 septembre 2017

«  Trudeau vient de fermer la porte aux services en français aux francophones hors Québec »

– Mario Beaulieu

Ottawa, le 19 septembre 2017 – « En abolissant la prime au bilinguisme, le gouvernement Trudeau envoie un très mauvais signal : désormais, les communautés francophones et acadiennes n’auront même pas un minimum de services en français », a déclaré le porte-parole du Bloc Québécois en matière de langues officielles, Mario Beaulieu. Le Bloc Québécois réprouve la proposition contenue dans un rapport rendu public par le Bureau du Conseil privé, le ministère du premier ministre.

« Plutôt que de supprimer cet incitatif, Ottawa devrait non seulement le bonifier, mais aussi prendre des mesures et procéder à un renforcement majeur des services en français, a soutenu M. Beaulieu. Le Bureau du Conseil privé propose de financer des programmes de formation linguistique. On retrouve de nombreux fonctionnaires qui peinent à balbutier quelques mots en français des années après leur formation linguistique! Avec l’abolition de la prime au bilinguisme, le gouvernement Trudeau vient de fermer la porte aux services en français aux francophones hors Québec. »

« Le gouvernement canadien aura beau se gargariser de faire la promotion du bilinguisme ‘‘from coast to coast’’ et de valoriser le français dans la fonction publique canadienne, on assiste plutôt à l’érosion de l’usage du français au sein des ministères fédéraux et à une assimilation sans cesse croissante des francophones au Canada », a conclu Mario Beaulieu.