Bloc Québécois

Le Bloc Québécois demande un débat d’urgence sur Bombardier aux Communes :

27 septembre 2017

« Une tentative d’assassinat commercial »
-Martine Ouellet

Ottawa, le 27 septembre 2017 – Le Bloc Québécois demande un débat d’urgence à la Chambre des communes portant sur la décision abusive et sans fondement du département du Commerce américain d’imposer des droits compensatoires de 220 % à Bombardier.

« C’est une tentative d’assassinat commercial contre Bombardier par les Américains. Nous avons demandé un débat d’urgence à Ottawa pour que la Chambre condamne sans équivoque la décision du département du Commerce américain et s’engage à défendre nos travailleurs coûte que coûte », a déclaré la chef du Bloc Québécois et députée à l’Assemblée nationale, Martine Ouellet.

Un débat d’urgence a eu lieu au Salon bleu à l’Assemblée nationale. De plus, les parlementaires québécois ont adopté à l’unanimité une motion condamnant la décision du Département du commerce américain et réitérant leur soutien aux travailleurs de l’aérospatiale. Un débat d’urgence doit également se tenir à la Chambre des communes car d’ici à ce que le Québec soit indépendant et gère lui-même ses relations commerciales, c’est du Canada que doit venir la réplique pour protéger l’industrie aéronautique.

« C’est un pilier de l’économie québécoise qui en jeu. Il faut que tous les élus parlent d’une seule voix résolue au nom des milliers de travailleurs québécois. Il faut conjuguer tous nos efforts avec le gouvernement du Québec pour que cette décision sans fondement des Américains soit renversée avant l’entrée en vigueur des tarifs complètement ridicules qui mettent en péril notre industrie », a conclu Gabriel Ste-Marie, porte-parole du Bloc Québécois en matière de commerce international.