Bloc Québécois

Le climat au cœur du premier colloque Pour l’indépendance!

09 février 2018

Consultez la Brochure Climat et indépendance – Conseil général du Bloc Québécois.

C’est sous le thème Climat et indépendance que se déroulera le premier d’une série de colloques présentés par le Bloc Québécois. Le 17 février, à Drummondville, les représentants du Bloc adopteront une série de mesures qui offriront au Québec les bases d’un plan solide pour en faire un leader mondial dans la lutte aux changements climatiques.

Le Québec possède des atouts exceptionnels pour proposer à sa population des gestes concrets et extrêmement efficaces dans la lutte contre les changements climatiques. La chef du parti, Martine Ouellet, souhaite que le Québec puisse saisir ce moment unique pour en faire, également, une occasion de développement économique exceptionnel. « Les opportunités sont immenses. Les ressources ainsi que le savoir-faire sont déjà au Québec. Collectivement, nous pouvons établir des approches remarquables et bâtir un nouveau champ économique qui marquera cette génération. L’indépendance nous donnera les moyens d’agir. Aujourd’hui, nous proposons les bases d’un plan à la hauteur de nos valeurs et nos compétences. »

Au cours du colloque, animé par Marie-Anne Alpin, comédienne et productrice, les participants auront la chance d’entendre des conférenciers. On remarquera la présence de monsieur Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat-Énergie chez Greenpeace, et de monsieur Simon-Pierre Rioux, président de l’Association des Véhicules Électriques du Québec. Cependant, madame Maria Subirà, Secrétaire à l’Environnement et à la Durabilité du Gouvernement de Catalogne, a dû annuler sa présence. Dans un courriel reçu elle nous indique que « Due à des incertitudes planant sur les limites de l’état de droit et de la liberté d’expression en Espagne, une certaine prudence s’impose. ». Elle présentera par vidéo une allocution à l’assemblée.

Madame Ouellet rappelle que « la lutte aux changements climatiques n’est plus une option, c’est un engagement nécessaire et responsable envers nous-mêmes et la biodiversité. On ne cesse de compter les victimes des dérèglements climatiques. Et ça ne va aller qu’en s’aggravant si rien de mieux n’est fait. L’avenir est entre nos mains. »

Le Colloque Climat et indépendance sera le premier d’une série de quatre qui se dérouleront jusqu’en 2019.

Source et informations : ptadros@bloc.org