Bloc Québécois

Écrasement d’Ethiopian Airlines : Les Boeing 737 MAX 8 doivent être cloués au sol

12 mars 2019

Sorel-Tracy, le 12 mars 2019 – Louis Plamondon, porte-parole du Bloc québécois en matière de transports, a demandé au ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, de fermer l’espace aérien aux Boeing 737 MAX 8, le type d’avion impliqué dans l’accident mortel d’Ethiopian Airlines ayant coûté la vie à 157 personnes dimanche, dont 18 Canadiens.

« D’abord, toutes mes condoléances aux proches des victimes de la tragédie d’Ethiopian Airlines. Nos pensées vous accompagnent. Mais il faut également agir pour s’assurer que ce drame ne se reproduise pas. Le ministre Garneau doit immédiatement interdire à ces avions d’entrer dans l’espace aérien tant et aussi longtemps qu’on n’en saura pas davantage sur les causes de l’écrasement. Il doit aussi clouer au sol les Boeing 737 MAX 8 qui se trouvent actuellement en territoire canadien », a déclaré M. Plamondon.

Le Boeing 737 MAX 8 était également le modèle d’avion impliqué lorsqu’un vol de Lion Air s’est écrasé en octobre dernier, faisant 189 victimes. Après l’accident d’hier, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Norvège et plusieurs autres pays ont décidé d’interdire à ces avions de traverser leur territoire. Ottawa a plutôt décidé de maintenir son espace aérien ouvert et de créer un groupe de travail chargé de déterminer si ces appareils sont sécuritaires. Selon le ministre Garneau, « il manque de l’information » pour prendre une décision.

« C’est justement parce qu’il manque d’information qu’il faut clouer ces avions au sol. Il n’y a pas de risque à prendre avec la sécurité de la population. Je demande au ministre Garneau d’être responsable et d’emboîter le pas aux pays qui ne jouent pas avec la vie des gens et qui interdisent à ces avions d’entrer dans leur espace aérien jusqu’ à nouvel ordre », a conclu Louis Plamondon.

 

 –30 –

 

Source : 

Carolane Landry

Attachée de presse

418 730-0742