Bloc Québécois

Compensations aux producteurs sous gestion de l’offre : rien avant les élections pour nos agriculteurs

12 avril 2019

Saguenay, le 12 avril 2019 – Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois, estime que le gouvernement Trudeau s’est montré indigne de la confiance des producteurs sous gestion de l’offre québécois alors que les crédits autorisant les dépenses prévues au budget n’incluent pas un sou pour les compensations promises.

« Les libéraux ont promis 3,9 milliards $ en compensations aux producteurs de lait, d’œufs et de volaille dans le budget. Mais nous savons aujourd’hui qu’ils ne recevront pas un seul sou avant les élections. Les Québécoises et les Québécois devront donc rester solidaires de nos producteurs, qui demeurent fragiles face au libre-échange parce que Justin Trudeau a raté sa dernière occasion de respecter son engagement à leur égard avant les élections. Quant à nous, au Bloc québécois, nous allons continuer d’être les seuls alliés des producteurs sous gestion de l’offre à Ottawa. Nous allons lutter à leurs côtés tant et aussi longtemps qu’ils n’auront pas encaissé les indemnisations qui leur sont dues », a déclaré M. Blanchet.

Le budget fédéral 2019, paru en mars, contenait effectivement l’engagement de compenser les producteurs sous gestion de l’offre à hauteur de 3,9 G$ pour les pertes liées aux accords de libre-échange avec l’Europe et pour le Partenariat transpacifique, en plus d’une promesse de compensations d’un montant restant à être déterminé pour l’Accord Canada-États-Unis Mexique.

Or, le Bloc a constaté que ces sommes ne figuraient pas aux tableaux financiers du document. Hier, le gouvernement Trudeau a déposé à la Chambre des communes les crédits autorisant les dépenses liées aux engagements du budget jusqu’en mars 2020. Le Bloc constate à nouveau qu’il n’y a pas un sou pour les producteurs sous gestion de l’offre. Lorsque confronté à cette omission en Chambre aujourd’hui, le gouvernement libéral n’a pas été en mesure de s’expliquer.

C’était la dernière occasion d’engager de nouvelles dépenses avant les élections. « Les producteurs ont fait confiance aux libéraux et les libéraux les ont trahis. Les Québécoises et les Québécois méritent mieux. Ils méritent des élus dignes de confiance, qui défendent exclusivement leurs intérêts. Justin Trudeau creuse plutôt, encore une fois, son déficit de crédibilité aujourd’hui », a conclu Yves-François Blanchet.

–30 –

 

Source :

Carolane Landry

Attachée de presse

418 730-0742