Bloc Québécois

Le Bloc cible la Mauricie : Pierre Jolivet candidat dans Saint-Maurice—Champlain

30 mai 2019

Trois-Rivières, le 30 mai 2019 – Pierre Jolivet a été choisi candidat du Bloc Québécois en vue des élections d’octobre prochain en compagnie du président du parti et candidat dans Berthier—Maskinongé, Yves Perron, et en présence du député de Rimouski à l’Assemblée nationale du Québec, Harold Lebel. Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, a salué la nomination.

« Ça prend quelqu’un avec des ancrages solides dans la région pour prétendre représenter la Mauricie adéquatement. Pierre Jolivet est la personne toute désignée pour y arriver. Il connaît la région, il nous connaît. Avec tout le respect que j’ai pour le député sortant, nous avons besoin d’un élu qui va tout mettre en œuvre pour réaliser nos projets structurants comme le train à grande fréquence et qui va défendre nos valeurs, comme la laïcité de l’État québécois que seul le Bloc soutient », a déclaré M. Blanchet, lui-même résident de Shawinigan.

« Avec Pierre Jolivet, le Bloc va s’assurer que les producteurs sous gestion de l’offre obtiennent des chèques de compensation pour les accords de libre-échange, pas seulement des promesses. On va défendre l’industrie forestière et soutenir la diversification des industries du bois. L’Internet haute vitesse partout sur le territoire, nous en avons besoin pas dans 10 ans, pas dans 5 ans, mais maintenant si on veut attirer des entreprises, mais aussi des jeunes familles. Ensemble, nous allons gagner pour la Mauricie », a déclaré Yves Perron.

Pierre Jolivet est le fils de l’ancien député et ministre péquiste Jean-Pierre Jolivet, qui a représenté la circonscription de Laviolette de 1976 à 2001. Il enseigne la musique à la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles. Il milite dans le mouvement souverainiste depuis 1992.

« Je demande à la population de la Mauricie de me faire confiance pour contribuer au plan de développement régional ambitieux que va présenter le Bloc Québécois. Nous allons prouver qu’en Mauricie, la lutte aux changements climatiques signifie création de richesse. Nous allons montrer que le Québec aurait tout à gagner à prendre toutes les décisions lui-même concernant son développement économique. En attendant, nous allons travailler à déconcentrer l’appareil fédéral pour créer de nouveaux emplois en région plutôt que faire payer les gens d’ici pour des emplois situés à Ottawa », a conclu Pierre Jolivet.

 

– 30 –

 

Source : 

Christian Picard

Permanence du Bloc Québécois

514 526-3000