Bloc Québécois

Tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic : vaste coalition pour une commission d’enquête publique

04 juin 2019

Ottawa, le 4 juin 2019 – Monique Pauzé, députée de Repentigny, Robert Aubin, porte-parole du NPD en matière de transports, Elizabeth May, cheffe du Parti vert du Canada, et Anne-Marie Saint-Cerny, auteure de l’ouvrage d’enquête Mégantic : une tragédie annoncée, ont demandé au gouvernement canadien d’initier une commission d’enquête publique sur la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic à l’occasion du dépôt d’une pétition initiée par Robert Bellefleur, porte-parole de la Coalition des citoyens engagés pour une sécurité ferroviaire à Lac-Mégantic. Bruce Campbell, auteur de The Lac-Mégantic Rail Disaster : Public Betrayal, Justice Denied, et Gilles Fluet, de la Coalition, étaient aussi présents au point de presse.

« Il faut faire la lumière sur le laxisme dans la sécurité du transport ferroviaire. Depuis la tragédie de Lac-Mégantic, les incidents ferroviaires ont augmenté plutôt que diminué. Au nom de la sécurité des citoyens, nous avons besoin d’une commission d’enquête publique pour braquer les projecteurs sur l’irresponsabilité d’Ottawa, qui permet aux entreprises de décider elles-mêmes des règles qui les concernent. C’est une demande de l’Assemblée nationale du Québec », a déclaré Mme Pauzé, marraine de la pétition.

« La multiplication des tragédies ferroviaires n’est pas uniquement liée à l’augmentation du trafic. L’approche conservatrice et libérale voulant que l’autoréglementation des entreprises assure la sécurité a démontré ses limites. Une enquête publique permettra de prendre la mesure des responsabilités qui devraient revenir à Transports Canada », a déclaré M. Aubin.

« On doit éliminer la menace du pétrole de schiste du Bakken dans nos trains. Il faut annuler l’autorisation de ce produit pétrolier. On doit également appuyer les citoyens de Lac-Mégantic avec un nouveau tracé ferroviaire autour de la municipalité », a déclaré Mme May.

« En 2017, le Bureau de la sécurité des transports a répertorié 1,090 accidents ferroviaires au Canada soit une augmentation de 21% par rapport à 2016. En 2018, le même organisme a relevé un nombre accru de 1,170 accidents ferroviaires au Canada soit une augmentation de 7% par rapport à 2017 et de 13% par rapport à la moyenne quinquennale. Donc, une augmentation significative du nombre des accidents ferroviaires au Canada au cours des deux dernières années. Le récent déraillement mortel de Field en Colombie-Britannique en février dernier nous presse aussi d’agir afin d’éviter d’autres catastrophes similaires », a déclaré M. Bellefleur.

« C’est d’un mépris total et indigne pour les survivants et les Canadiens en général. 27 orphelins, 47 morts, une ville détruite, et aucune enquête publique. La seule lumière sur la tragédie est venue de citoyens qui fouillent seuls les secrets enfouis au ministère. Du côté du ministre Garneau, silence et cachettes. Qui protège qui et quoi ? Et qui peut croire sur parole M. Garneau lorsqu’il affirme que le ferroviaire est sécuritaire, alors que 3 hommes viennent de mourir en Colombie-Britannique dans des circonstances d’une similarité troublante avec Lac-Mégantic ? M. Garneau, lancez enfin une commission publique d’enquête. C’est votre devoir », a conclu Mme Saint-Cerny

 

–30 –

 

Source : 

Carolane Landry

Attachée de presse

418 730-0742