Bloc Québécois

Agriculture : Justin Trudeau abandonne le Québec

19 juillet 2019

Saint-Hyacinthe, le 19 juillet 2019 – En marge de l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe, Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, Simon-Pierre Savard-Tremblay, candidat du parti dans Saint-Hyacinthe—Bagot, et Christian Hébert, candidat du parti dans Louis-Hébert, agriculteur et Chevalier de l’Ordre national du mérite agricole, ont dénoncé l’abandon des agriculteurs québécois par le gouvernement Trudeau, tant en ce qui concerne la gestion de l’offre que les producteurs de porc affectés par le conflit diplomatique avec la Chine.

« Depuis 2015, trois nouveaux accords de libre-échange majeurs ont été conclus. Trois fois les libéraux ont promis de ne pas céder dans la gestion de l’offre. Trois fois ils ont ensuite abandonné nos producteurs pour protéger l’automobile ontarienne ou le bœuf de l’Ouest. Ils ont aussi promis des compensations qui se sont transformées en engagements électoraux alors que l’argent n’est pas au rendez-vous. Pour ce qui est des promesses, la cour est pleine. Ce sont des chèques que nos producteurs veulent et nous allons talonner Ottawa jusqu’à ce qu’ils les reçoivent », a déclaré M. Blanchet.

M. Blanchet a réitéré son appui aux producteurs sous gestion de l’offre alors que le directeur parlementaire du budget, à la demande du Bloc, a révélé le printemps dernier que le gouvernement Trudeau n’avait pas débloqué les sommes pour remplir sa promesse de 3,9 milliards $ aux agriculteurs dans son dernier budget.

« Les producteurs sous gestion de l’offre sont sortis perdants des trois plus gros accords commerciaux signés par le Canada, des accords négociés tant par les libéraux que les conservateurs. L’impact de ces concessions sera lourdement ressenti dans une région comme Saint-Hyacinthe—Bagot, au cœur du garde-manger du Québec. Ça témoigne de la nécessité de redevenir incontournables au Parlement canadien et je m’y engage », a déclaré Simon-Pierre Savard-Tremblay, qui a aussi été chroniqueur à La Vie agricole.

Le Bloc Québécois a également fustigé l’abandon des producteurs de porc québécois par le gouvernement Trudeau dans le conflit commercial avec la Chine. Le gouvernement du Québec et le Bloc ont demandé un programme de soutien au revenu pour les producteurs de porc affectés par l’embargo chinois sur la viande canadienne, ce qu’Ottawa a catégoriquement refusé. Une semaine plus tard, les libéraux annonçaient 8,3 millions $ pour aider les producteurs de bœuf de l’Ouest à percer dans les marchés internationaux.

« Justin Trudeau abandonne le Québec. C’est aussi simple que ça. Tout comme le lait, le porc est une industrie essentiellement québécoise avec plus de 40 % de la production canadienne. Et c’est encore une fois les producteurs québécois d’une industrie phare du Québec qui passent à la trappe pendant que le fédéral soutient les agriculteurs dans le reste du Canada. Ça ne peut pas continuer ainsi. Il faut que le Québec retrouve un rapport de force à Ottawa pour défendre nos agriculteurs et l’économie de nos régions », a conclu Christian Hébert.

 

–30 –

 

Source :
Carolane Landry
Attachée de presse
418 730-0742