Bloc Québécois

Claude André de nouveau candidat pour le Bloc Québécois

17 juillet 2019

Montréal, le 16 juillet 2019 –– Claude André a été choisi une nouvelle fois comme candidat du Bloc Québécois aux prochaines élections en compagnie du chef du parti, Yves-François Blanchet, dans une soirée festive animée par François Parenteau mettant notamment en vedette Lucien Francoeur, Claudine Bertrand, Virginie Francoeur, Sonia Johnson, Paul Daraîche et Rod le Stod.

« Les citoyennes et les citoyens de Rosemont qui appuient la laïcité de l’État auront un seul choix à l’élection : Claude André. Il sera aussi le seul à juger que le Québec devrait décider lui-même de son modèle d’intégration des nouveaux arrivants. Il sera le seul à défendre activement le français comme langue commune du Québec en faisant de sa connaissance une condition à l’obtention de la citoyenneté au Québec. Il sera le seul à défendre tous les consensus de l’Assemblée nationale. Et il sera le seul à promouvoir le projet d’indépendance du Québec et la capacité des Québécoises et des Québécois à prendre toutes leurs décisions eux-mêmes », a fait valoir M. Blanchet.

Détenteur d’une maîtrise en science politique, Claude André enseigne cette matière au Collège de Rosemont. Il est l’auteur de l’essai Quand la clique nous manipule sur le marketing de la politique. M. André a longtemps œuvré dans le milieu culturel comme collaborateur à La Presse, au Ici Montréal et au Métro. Il est également parolier et auteur de biographies, notamment de Paul Daraîche. Claude André est militant indépendantiste depuis ses dix ans, alors qu’il assistait, au Centre Paul-Sauvé, à la première victoire de René Lévesque et du Parti Québécois. Il était le candidat du Bloc Québécois aux élections de 2015 dans Rosemont—La Petite-Patrie.

« Je demande une nouvelle fois à la population de m’accorder sa confiance pour défendre sans compromis les intérêts de Rosemont. Nous sommes en pleine crise du logement et Ottawa ne fait pas sa part pour le logement abordable. Notre système de santé et nos écoles débordent alors qu’Ottawa continue de lentement mais sûrement réduire sa part de financement. Nous voyons les effets des changements climatiques dans nos vies quotidiennes et pourtant, le fédéral multiplie les compromissions au profit des pétrolières. Ce gouvernement n’est pas le gouvernement des Québécoises et des Québécois. Tant et aussi longtemps qu’il pourra prendre des décisions à notre place, je me tiendrai debout avec le Bloc Québécois pour faire entendre notre voix », a conclu Claude André.

 

– 30 –

 

Source : 

Christian Picard

Permanence du Bloc québécois

[email protected]

514 526-3000