Bloc Québécois

Caroline Desbiens remporte l’investiture dans Beauport—Côte-de-Beaupré—Île d’Orléans—Charlevoix

11 septembre 2019

Baie-Saint-Paul, le 10 septembre 2019 – Caroline Desbiens a été officiellement choisie comme candidate du Bloc Québécois aux élections fédérales du 21 octobre prochain dans une assemblée militante. Yves-François Blanchet, chef du parti, a salué la victoire de sa candidate.

« Ce sont des femmes comme Caroline que je veux voir défendre le nationalisme économique et notre plan de développement régional vert, créateur de richesse. Elle a l’esprit d’initiative, la sensibilité à notre culture et la vision pour l’avenir de nos régions qui ne peuvent qu’inspirer la relance de notre projet d’indépendance du Québec. Elle sera la seule candidate à porter avec crédibilité et sans compromis les consensus du Québec comme la laïcité de l’État et le droit au libre choix à l’avortement. Elle proposera des mesures proactives pour protéger le français comme langue commune chez nous. C’est également une militante écologiste qui proposera aux citoyens de toute la région un plan ambitieux de lutte aux changements climatiques. Avec Caroline Desbiens, le Bloc Québécois va faire des gains pour Beauport—Côte-de-Beaupré—Île d’Orléans—Charlevoix », a déclaré M. Blanchet.

Femme d’affaires et artiste, Caroline Desbiens est détentrice d’un baccalauréat en relations industrielles et d’une scolarité en littérature et en communication. Elle est la directrice générale de l’Hôtel du Capitaine de l’Îsle-aux-Coudres. Membre du Conseil de la souveraineté du Québec de 2010 à 2014, elle a été nommée Patriote de l’année 2013 par la Société nationale des Québécoises et des Québécois de la Capitale-Nationale. Militante environnementaliste, elle fait partie du club sélect des ambassadeurs du Fleuve Saint-Laurent de la Fondation David Suzuki. Auteure-compositrice-interprète, Caroline Desbiens agit comme ambassadrice de la culture québécoise depuis bientôt 25 ans.

« Ensemble, il faut recommencer à faire entendre notre voix à Ottawa. Un parti qui malmène l’assurance-emploi et les travailleurs saisonniers comme l’ont fait les conservateurs ne mérite pas de représenter les gens d’ici. Un parti qui veut nous imposer un pipeline à travers notre fleuve ne parle pas en notre nom. Un parti qui n’est pas capable de clairement s’engager à protéger le libre choix à l’avortement et à respecter notre choix collectif de la laïcité de l’État ne travaille pas pour nous. Un parti qui s’oppose à ce que le français soit la langue de travail de tous les Québécois et que sa connaissance suffisante devienne une condition pour obtenir la citoyenneté chez nous n’est pas « nationaliste ».  Avec le Bloc Québécois renouvelé, je m’engage à parler de vous et pour vous à Ottawa », a conclu Caroline Desbiens.

– 30 –

 

Source : 

Christian Picard

Permanence du Bloc québécois

[email protected]

514 526-3000