Bloc Québécois

Le Bloc poursuit ses annonces en culture

28 septembre 2019

Baie-Saint-Paul, le 28 septembre 2019 – Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, accompagné de Caroline Desbiens, candidate du parti dans Beauport—Côte-de-Beaupré—Îles d’Orléans—Charlevoix, et de Julie Vignola, candidate dans Beauport-Limoilou, a annoncé d’autres mesures que le parti compte promouvoir pour venir en aide au milieu culturel québécois.

« Nous avons déjà annoncé que le Bloc Québécois mettra fin au bar ouvert pour les géants du Web. Nous pensons toutefois qu’il faut en faire davantage pour la culture québécoise et pour nos médias, tout particulièrement en région. Parmi nos mesures concrètes, nous allons déposer un projet de loi pour qu’Ottawa reconnaisse l’existence d’une culture québécoise et en fasse la promotion auprès des différentes plateformes en ligne. Comment voulez-vous demander à Spotify, de Suède, ou à Netflix, de Californie, d’accorder plus de place dans leurs algorithmes à une culture dont le gouvernement fédéral ne reconnaît même pas l’existence ? » a déclaré Yves-François Blanchet.

Le Bloc Québécois demandera la tenue d’états généraux sur l’avenir des médias afin de trouver des solutions à long terme pour assurer la survie de la presse, notamment régionale, et de l’ensemble des radiodiffuseurs (télévision comme radio).

Le Bloc souhaite l’augmentation du budget du Conseil des arts jusqu’à 365 millions $ dès 2020. Le parti souhaite aussi une croissance continue des investissements dans la distribution de la culture à travers le Fonds du Canada pour la présentation des arts (FCPA) et le Fonds de développement des communautés par le biais des arts et du patrimoine (DCBAP). Ces budgets devront être indexés annuellement.

Le parti continuera de réclamer la cession au Québec des pouvoirs de réglementation des télécommunications et de la radiodiffusion afin que le Québec puisse créer son propre CRTC.

Blanchet souhaite revoir, avec le milieu culturel, les règles de redevance de la Commission du droit d’auteur pour l’accès à la musique en ligne afin de trouver des moyens d’assurer aux artistes une rémunération équitable.

Blanchet proposera à nouveau d’abolir la taxe de vente sur les livres afin d’en encourager l’achat.

Yves-François Blanchet avait déjà annoncé vouloir taxer et imposer les géants du Web. « Je m’engage personnellement envers le milieu culturel québécois à être son meilleur allié à Ottawa. En tant qu’ancien président de l’ADISQ, la promotion de notre culture, la survie de nos médias et un salaire juste pour nos créateurs et créatrices sont des enjeux qui me tiennent à cœur. Avec un Bloc Québécois renouvelé à Ottawa, nous allons faire des gains pour la culture québécoise », a-t-il conclu.

Consulter la fiche technique

Consulter la note pour un Conseil québécois de la radiodiffusion et des télécommunications (CQRT)