Gazoduc : l’usage de la violence doit être absolument exclu

Ottawa, le 21 décembre 2019

Gazoduc : l’usage de la violence doit être absolument exclu

 

La porte-parole du Bloc Québécois en matière d’affaires autochtones, Sylvie Bérubé, a vivement réagi à la nouvelle du journal The Guardian selon laquelle la GRC aurait déployé des hommes armés lors d’une manifestation autochtone visant à bloquer la construction d’un gazoduc dans le nord de la Colombie-Britannique l’hiver dernier.

 

« Alors que des projets de pipelines sont à l’origine d’une tragédie environnementale planétaire, voilà maintenant que l’on apprend qu’ils auraient pu aussi se transformer en tragédie humaine. Je demande, au nom du respect à l’égard des nations autochtones, de renoncer publiquement et immédiatement à cette pratique qui met en danger la sécurité des opposants à de tel projet », a réagi Mme Bérubé.