Réactions aux annonces du Premier ministre Justin Trudeau: Des mesures insuffisantes

Réactions aux annonces du Premier ministre Justin Trudeau

 

Des mesures insuffisantes

 

Ottawa, le 16 mars 2020 – Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé plusieurs mesures en vue de contenir la propagation du coronavirus COVID-19.  Bien que ces mesures représentent un réel progrès, elles sont nettement insuffisantes.  Le chef du Bloc Québécois s’inquiète que les mesures annoncées ne laissent grandes ouvertes les plus dangereuses voies d’accès du virus sur le territoire québécois et canadien.

 

Plus spécifiquement :

 

  • Monsieur Blanchet se préoccupe grandement du fait que les mesures restreignant les déplacements vers le Canada ne s’appliqueront pas aux voyageurs en provenance en particulier des États-Unis ni aux déplacements par transport terrestre. « La progression de la maladie aux États-Unis en fait le principal foyer de contagion possible au Canada et c’est pourquoi il faut interdire toutes entrées non-essentielles à nos frontières », a-t-il déclaré.

 

  • Le Premier ministre du Canada n’a annoncé aucune nouvelle mesure de détection, d’approvisionnement en équipements, de formation, de quarantaine ou de désinfection des surfaces aux points d’entrée sur le territoire québécois et canadien. « Alors que la Ville de Montréal a jugé nécessaire d’intervenir et que tout le monde sur le terrain affirme qu’aucun contrôle n’est en général exercé aux points d’entrée, je ne m’explique pas que le gouvernement canadien continue à prétendre le contraire, malgré l’imprudence de ce déni. Malheureusement, en reportant cette échéance inévitable, il expose le Canada à l’entrée de davantage de porteurs de la maladie »;

 

  • Le chef du Bloc Québécois juge risqué de ne pas obliger le retour au pays ou interdire le départ des citoyens canadiens à l’étranger, même sans raison essentielle. Il a précisé que « non seulement les conditions ultérieures pour le retour au pays, en termes de transport comme sanitaires, risquent d’empirer au fil des prochaines semaines, mais de plus, cette liberté permet à des gens dont les intérêts priment sur la santé publique de voyager et mettre en péril la santé d’autrui. »;

 

  • L’interdiction pour des citoyens de monter à bord d’un vol vers le Canada s’ils manifestent des symptômes grippaux est prudente. Le Canada ne devra toutefois pas se soustraire à son obligation de leur assurer, où que ce soit, des soins de santé à la hauteur des standards québécois et canadiens. « La mesure est intéressante, mais si aucun contrôle n’est exercé à l’arrivée, si une quarantaine ou un test n’est pas obligatoire, son efficacité sera largement réduite. »;

 

  • La réduction du nombre de points d’entrée au Canada est salutaire. Toutefois, selon le chef bloquiste, « l’absence de restrictions au transport terrestre ou de réduction des points d’entrée, même pour de possible voyageurs civils sans motif, apparaît imprudente. »;

 

Yves-François Blanchet déplore aussi que :

 

  • Les migrants demandeurs du statut de réfugié pourront continuer à emprunter des points d’entrée irréguliers, tel le Chemin Roxham;

 

  • Aucun contrôle ne sera exercé sur le prix des vols et de possibles abus tarifaires par les compagnies aériennes canadiennes;

 

  • Le gouvernement n’annonce une suspension ni des visas émis ni des privilèges diplomatiques;

 

  • Aucun équipement supplémentaire de quarantaine n’est en voie d’être déployé aux points d’entrée, exposant les lieux d’arrivée à une promiscuité propice à la propagation du virus;

 

  • Aucun effort supplémentaire n’est déployé pour l’acquisition de connaissance en vue de soutenir la lutte au virus par la science;

 

  • Il y a un manque important de clarté et de consultation quant au soutien aux communautés isolées et autochtones.