Vente d’Air Transat : Le Bloc Québécois écrit à la Commission européenne

Montréal, jeudi 21 janvier 2021 – Le député de Pierre‑Boucher–Les Patriotes–Verchères et porte‑parole du Bloc Québécois en matière de Transports, d’Infrastructures et de Collectivités,
Xavier Barsalou‑Duval, a écrit à la Commission européenne, qui mène actuellement une étude sur la vente d’Air Transat, dans le but de porter à son attention ses préoccupations par rapport à la transaction.

« La question de la concurrence, dans l’éventualité où la transaction serait conclue selon la volonté d’Air Canada, soulève plusieurs enjeux préoccupants pour le Québec et l’Union européenne. […] Celle-ci aurait un effet direct sur les prix en plus de diminuer l’offre et les choix offerts aux consommateurs. Plus grave encore, elle placerait Air Canada dans une position dominante face aux autres transporteurs aériens », peut-on lire dans la lettre envoyée à Mme Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive à la direction générale de la Commission européenne.

Dans sa lettre, le député reproche notamment au conseil d’administration d’Air Transat d’avoir caché aux actionnaires l’existence d’une autre offre que celle d’Air Canada qui serait une alternative valable et permettant de préserver la concurrence du secteur. Il se fait aussi critique du manque de transparence de Transports Canada dans son propre processus d’analyse de la transaction.

« Que ce soit le rapport d’examen de l’intérêt public qui a été remis au ministre en mai 2020 ou le rapport indépendant de la firme Oxera qui quantifie la hausse anticipée du prix des billets, toutes nos demandes se sont soit soldées par un refus ou par des documents abusivement raturés desquels il est impossible de tirer quoi que ce soit. C’est frustrant de voir le gouvernement canadien faire des pieds et des mains pour nous cacher de l’information aussi importante », dénonce Xavier Barsalou‑Duval.

Finalement, la lettre souligne l’importance d’analyser le tout en se projetant plus loin que la COVID‑19 en rappelant qu’en mars 2020, le Bureau de la concurrence du Canada a remis un rapport dévastateur démontrant que l’acquisition d’Air Transat par Air Canada aurait pour effet de placer Air Canada dans une position dominante, voire de monopole, sur 83 liaisons dont 49 européennes, en plus de détenir 60 % de la capacité Canada-Europe.

« Les difficultés financières qu’éprouvent actuellement les transporteurs aériens ne doivent pas servir d’excuse à des pratiques monopolistiques qui auront de sérieuses conséquences à long terme et qui perdureront bien au-delà de la pandémie de la COVID‑19. Il ne faut pas tomber dans ce piège et préserver l’avenir, » conclut le porte‑parole du Bloc Québécois en matière de Transports.