Investiture du Bloc Québécois : Louise Chabot à nouveau candidate dans Thérèse-De Blainville

Sainte-Thérèse, le 27 mars 2021 – La députée Louise Chabot, porte-parole en Emploi, Développement de la main d’œuvre et Travail, va défendre à nouveau les couleurs du Bloc Québécois dans la circonscription de Thérèse-De Blainville lors des prochaines élections fédérales.

Sa candidature a été officialisée lors d’une assemblée d’investiture qui s’est déroulée de façon virtuelle, le samedi 27 mars. Accompagnée du chef Yves-François Blanchet et de son collègue Yves Perron, député de Berthier–Maskinongé, elle en a profité pour souligner fièrement les nombreuses avancées réalisées par le Bloc Québécois.

« Je souhaite poursuivre le travail pour les gens de ma circonscription. Ils peuvent compter sur moi pour continuer de les représenter avec rigueur, en assurant une présence et un soutien fort, constant et de qualité. Avec mes collègues, nous sommes demeurés fidèles à nos engagements envers les Québécois, en défendant avec force des dossiers qui relèvent de notre intérêt national. Que ce soit en matière de laïcité, de langue ou de culture, nous avons toujours répondu présents. Nous avons aussi mis de l’avant l’augmentation de la prestation de la Sécurité de la vieillesse de 110 $ par mois, l’augmentation des transferts en santé, déposé le projet de loi sur l’augmentation des prestations spéciales d’assurance-maladie de 15 à 50 semaines », de dire Mme Chabot.

« Si nous devions qualifier le fil conducteur du remarquable parcours de Louise Chabot, ce serait l’engagement. En tant que syndicaliste, leader, militante ou députée, elle a mis tout son talent au service des autres pour l’amélioration de leurs conditions de vie, pour faire des gains pour ceux qui ont placé leur confiance en elle. Je suis fier que le Bloc Québécois et les électeurs de Thérèse-De Blainville puissent compter sur quelqu’un d’aussi exceptionnel que Louise », a souligné Yves-François Blanchet.

Élue une première fois en 2019, Mme Chabot a milité dans le milieu syndical pendant plus de 30 ans, un parcours qui l’a menée jusqu’à la présidence de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), poste qu’elle a occupé de 2012 à 2018 avant de faire le saut en politique.

« C’est avec fierté que je compte continuer de représenter les citoyennes et citoyens de Thérèse-De Blainville. Nous allons travailler à la relance et nous assurer qu’elle se fasse avec le Québec, en ne laissant personne de côté. Je compte également poursuivre mon travail sur la réforme de l’assurance-emploi, un dossier qui me tient à cœur. Les gens de Thérèse‑De Blainville peuvent compter sur moi pour être une voix forte à Ottawa! », de conclure la députée.