Bloc Québécois

Dépotoir nucléaire de Chalk River : Martine Ouellet appuie une résolution unanime de la Communauté métropolitaine de Montréal

02 mai 2018

Québec, 2 mai 2018 – Martine Ouellet, députée à l’Assemblée nationale et chef du Bloc Québécois, a présenté une motion demandant à l’Assemblée nationale de se joindre à son appui à la résolution adoptée à l’unanimité par les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) qui s’oppose au projet du dépotoir Chalk River. Le gouvernement a refusé de débattre de la motion.

« Très décevant de constater que le gouvernement de Philippe Couillard, par l’entremise de sa ministre de l’Environnement, a refusé de donner son appui à la résolution unanime de la CMM », a affirmé Martine Ouellet. J’ai questionné la ministre et tout ce qu’elle trouve à répondre, c’est qu’elle pose des questions. Ce n’est plus le temps de poser des questions et d’être complaisant, il faut s’opposer à ce projet dangereux! », a affirmé Martine Ouellet. « Nous avons déjà toute l’information nécessaire pour conclure que les dangers de contamination radioactive de l’eau potable sont réels.»

Rappelons que Martine Ouellet a effectué une  tournée de consultation citoyenne au sujet du  dépotoir Chalk River en août 2017. « À cette occasion, j’ai rencontré le maire de Gatineau, le maire de Laval, l’ex-maire de Montréal, et nous avons discuté des diverses possibilités d’actions pour contrer le projet, un peu comme dans le cas d’Énergie Est. Je suis contente de voir que les discussions ont porté fruits. Tout le monde – autochtones, municipalités, regroupements de citoyens et groupes environnementaux -s’entend sur le danger réel de contamination de l’eau potable par des déchets radioactifs.  Il est inacceptable de mettre ainsi en danger la santé de nos gens », a fait valoir Martine Ouellet.

Voici le texte de la motion :

Que l’Assemblée nationale appuie la résolution adoptée à l’unanimité par les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal, en soutien à la ville de Gatineau, le 26 avril 2018 qui se lit comme suit:  «Il est résolu d’informer  la Commission canadienne de sûreté nucléaire que la Communauté métropolitaine de Montréal s’oppose à l’aménagement du dépotoir nucléaire de Chalk River à proximité de la rivière des Outaouais compte tenu qu’une telle installation est susceptible de menacer la source d’approvisionnement en eau potable d’une importante proportion des citoyens du Grand Montréal.»

 

SOURCE :            Patrick Ney, attaché politique, téléphone : 450 676-5086, cellulaire : 514 240-0148