Bloc Québécois

« Le Parlement canadien refuse d’appuyer le respect du droit à l’avortement! » – Martine Ouellet

28 mai 2018

 

Ottawa, lundi le 28 mai 2018 – Madame Martine Ouellet, chef du Bloc Québécois et députée à l’Assemblée nationale, ainsi que Madame Marilène Gill, leader du Bloc Québécois et députée de Manicouagan, ont déposé en Chambre une motion demandant le respect du libre-choix des femmes face à la maternité. La motion s’inscrivait dans un contexte où les conservateurs appuient la pétition e-1651 contre l’avortement.

« Encore une fois, on voit la différence profonde entre les valeurs du peuple québécois et celles du Canada. Le Parlement canadien a refusé, par la voix d’un député conservateur, de d’appuyer la motion du Bloc Québécois quant au  respect du droit à l’avortement. Pour le Bloc Québécois, c’est primordial de s’assurer ce droit soit maintenu. Depuis la décriminalisation de l’avortement en 1988, il y a eu près de 50 projets de loi et motions au niveau canadien qui ont tenté de restreindre le droit à l’avortement. Mais ce n’était pas assez… Voilà que les conservateurs en rajoutent encore en parrainant une autre pétition contre l’avortement. C’est scandaleux! Peut-on laisser les femmes décider pour elles-mêmes une fois pour toute? », a déclaré Martine Ouellet.

Voici la motion qui a été présentée par Marilène Gill :

Que cette Chambre appuie le respect du droit à l’avortement tel que reconnu en 1988 par la jurisprudence de la cour suprême du Canada lors de la décriminalisation de l’avortement dans le jugement de Morgentaler et lors de plusieurs jugements subséquents, en particulier l’arrêt Daigle (1989), l’arrêt Office des services de garde à l’enfant et à la famille de Winnipeg (1997) et l’arrêt Dobson (1999), pour le droit à l’égalité, à l’autonomie et à la sécurité des femmes. 

« En tant que femmes, nous ne pouvons pas permettre que des parlementaires canadiens essaient de nous retirer nos droits à la sécurité de la personne, à l’égalité et à la liberté de conscience. Nous, au Bloc Québécois, on défend le libre choix des femmes à la maternité et la prise de décision éclairée! », a ajouté Marilène Gill.

 

Pour les demandes d’entrevue :

Antoni Gilbert

Attaché de presse

819-360-8632