Entente Québec-Canada sur le logement : Enfin une entente Québec-Canada sur le logement

Longueuil, le 6 octobre 2020 — « L’entente sur le logement permettra enfin d’investir plus convenablement dans la rénovation et la construction de logements sociaux et communautaires à un moment où les besoins sont criants. Après trois ans de négociations interminables avec le fédéral, le Québec a réussi à ce que son approche dans le domaine du logement soit respectée », a déclaré Denis Trudel, député de Longueuil-Saint-Hubert et porte-parole du Bloc Québécois en matière de Solidarité sociale.

Le Bloc Québécois n’a cessé de talonner le gouvernement fédéral sur cet enjeu. « Depuis mon élection que je mets de la pression sur le gouvernement Trudeau pour qu’il transfère les montants dus au Québec immédiatement et sans condition. Je suis heureux que ce soit enfin fait », s’est réjoui Denis Trudel.

Il reste beaucoup à faire pour que tout un chacun puisse se loger adéquatement. « Ce sont 40 000 familles québécoises qui sont en attente d’un HLM. L’entente est une bonne nouvelle pour les familles, mais il est clair que les montants annoncés ne viendront pas corriger des décennies d’inaction. Cette entente est un pas dans la bonne direction, mais il reste tant à faire », a expliqué Denis Trudel.

« Je déplore le fait que le Québec ait dû insister pendant trois longues années pour que ses champs de compétences soient respectés, trois ans ! Bravo au gouvernement du Québec de s’être tenu debout! », s’est exclamé Denis Trudel.

En terminant, le député Trudel a réaffirmé son intention de rester engagé sur la question, tant et aussi longtemps que chaque famille ne disposera pas d’un logement décent, en exigeant notamment que le gouvernement fédéral investisse 1 % de ses dépenses de programme pour soutenir Québec et les provinces dans leurs propres initiatives en matière de logement.