Rencontre virtuelle avec des représentants catalans : Le Bloc Québécois réitère son engagement en soutien à la Catalogne

Ottawa, le 28 octobre 2020 – Le chef du Bloc Québécois, M. Yves‑François Blanchet, ainsi que le député de Montarville et porte-parole en matière d’Affaires étrangères, M. Stéphane Bergeron, se sont entretenus virtuellement pendant près d’une heure, le 27 octobre dernier, avec le ministre catalan des Affaires étrangères, des Relations institutionnelles et de la Transparence, M. Bernat Solé, qui était accompagné pour l’occasion de la secrétaire aux Affaires étrangères, Mme Elisabet Nebrera, et du délégué de la Catalogne à Washington, M. Isidre Sala, dont le mandat comprend également le Québec et le Canada.

Ils ont eu l’occasion de faire le point sur la situation politique en Catalogne, au Québec et au Canada dans le présent contexte de pandémie mondiale et le chef du Bloc Québécois a alors pu réitérer son engagement en soutien à la cause catalane, comme il l’avait fait durant la dernière campagne électorale et à maintes occasions depuis. Il a également été question du 25e anniversaire de la signature de l’Entente de coopération entre le gouvernement du Québec et le gouvernement autonome de Catalogne, qui aura lieu en 2021. Messieurs Blanchet et Bergeron ont également fait part aux représentants catalans des propositions avancées par le Bloc Québécois pour l’après-COVID.

Une visite du ministre catalan des Affaires étrangères était prévue à Ottawa, Québec et Montréal, en mars dernier, mais elle avait dû être annulée en raison de la crise sanitaire. C’est la raison pour laquelle des contacts ponctuels sont entretenus depuis, en prévision de cette visite, qui est toujours dans les cartons, mais au moment où les circonstances le permettront.

Cette rencontre n’est donc assurément pas la dernière, puisque la collaboration entre le Québec et la Catalogne, en cette ère où la concertation entre les peuples apparaît plus capitale que jamais, est des plus naturelles pour ces deux nations partageant de très nombreux enjeux et préoccupations, dont une grande soif d’autonomie et un désir de voir leur identité reconnue et célébrée.