Québec n’a pas à financer le fiasco de Muskrat Falls

Ottawa, 18 décembre 2020 –– Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de Ressources naturelles, Mario Simard, déplore les nouvelles mesures de soutien financier octroyées pour la centrale hydroélectrique de Muskrat Falls, au Labrador. Il estime que les Québécois ne devraient pas avoir à mettre un sou dans ce gouffre financier conçu pour faire compétition à Hydro-Québec.

En conférence de presse, Justin Trudeau et le ministre des Ressources naturelles, Seamus O’Regan, annonçaient un report d’environ 844 millions $ en paiement de la dette pour la centrale de Muskrat Falls. Cette annonce survient alors que Terre-Neuve-et-Labrador peine à assumer la dette monumentale qui découle de son entêtement à aller de l’avant avec ce projet.

Alors que tous les partis fédéralistes ont déjà appuyé ce fiasco, le député de Jonquière considère cette nouvelle décision insultante pour les Québécois. « À l’origine, le seul objectif de Muskrat Falls était de faire compétition à Hydro-Québec sur les marchés d’exportation. C’est un projet motivé par un esprit revanchard à l’égard du Québec et le soutien du fédéral n’est rien d’autre que de la concurrence déloyale financée avec notre propre argent », s’insurge Mario Simard en rappelant que le projet a été maintes fois dénoncé par des votes unanimes à l’Assemblée nationale du Québec.

Le député bloquiste souligne que les dépassements de coûts ont marqué la construction de Muskrat Falls, mais que le projet a toujours été soutenu par Ottawa à coups de prêts et de garanties de prêts. « C’est possible que Justin Trudeau soit dans l’esprit des Fêtes et qu’il ait le goût de faire des cadeaux, mais cette décision n’a absolument rien de rationnel. C’est l’équivalent d’un joueur compulsif qui double toujours sa mise pour la seule raison qu’il s’est déjà trop investi », s’inquiète le député de Jonquière. Il rappelle également qu’Hydro-Québec, à l’inverse, n’a jamais eu besoin d’un quelconque soutien financier de la part du gouvernement fédéral.

En clair, l’élu souverainiste déplore le fardeau financier qui incombe aux citoyens de Terre-Neuve. Toutefois, il estime que cette dette découle d’une série de mauvaises décisions politiques dont le Québec n’a pas à faire les frais.

À propos de Muskrat Falls
Muskrat Falls est un complexe hydroélectrique au Labrador, conçu pour exporter de l’électricité vers les États-Unis via un câble sous-marin pour contourner le Québec. Lors de la signature de l’entente concrétisant le projet, le premier ministre terre-neuvien Danny Williams déclarait que la province pourrait enfin « s’affranchir de l’emprise géographique » du Québec. Depuis 2010, les estimations de coûts ont plus que doublé et s’élèvent maintenant à 13,1 milliards $.