Vaccins : Québec plus efficace qu’Ottawa

Shawinigan, le 8 janvier 2021 – Le chef du Bloc Québécois et député de Beloeil-Chambly, Yves-François Blanchet, est inquiet de la prétention du gouvernement libéral de Justin Trudeau à l’effet que Québec ne ferait pas une utilisation adéquate des vaccins livrés par Ottawa. Une publication du leader parlementaire du gouvernement, Pablo Rodriguez, après la conférence de presse du premier ministre du Québec, suggérait même que « près de 50 000 doses de vaccin dorment dans des congélateurs au Québec. C’est plus de la moitié des doses livrées ».

« Il est difficilement acceptable que le premier ministre du Canada se permette ainsi de critiquer les stratégies de vaccination du Québec et des provinces alors que seulement 1 % des vaccins attendus ont été livrés, selon l’Institut de la santé publique du Québec », explique le chef du Bloc Québécois.

Plusieurs facteurs déterminent la cadence de vaccination, rien qui ne soit anormal dans les circonstances. Le Québec a toujours été très efficace dans les déploiements de vaccination massive, « mais il faut roder la machine, former le personnel, bien entreposer et transporter ces vaccins dans des conditions très particulières. Mais surtout, il faut les recevoir pour pouvoir les administrer », a-t-il ajouté.

Personne ne s’inquiète de la capacité du Québec à fournir les services, même pas le responsable fédéral de la distribution des vaccins, le major-général Dany Fortin, qui a calmement affirmé que tout rentrerait dans l’ordre quand de plus grandes quantités de doses seront acheminées.
François Legault, son ministre de la Santé, Christian Dubé, et son directeur de la Santé publique, Horacio Arruda, ont tous affirmé mercredi dernier que la capacité de vaccination est de quatre fois supérieure à ce qui est fait actuellement. Le premier ministre a même dit que les doses que le Québec recevra d’ici la fin janvier pourraient être administrées en une semaine !

Le Bloc Québécois a compilé des tableaux qui démontrent d’ailleurs que le Canada est un assez mauvais élève en termes d’achat et d’approvisionnement de vaccins au Québec et aux provinces, que le critère de l’âge n’est pas adéquatement retenu dans la répartition des doses et que le Québec performe très bien malgré un changement récent de stratégie proposé par la santé publique.

« Le premier ministre Trudeau doit cesser de dénigrer le Québec et les provinces; il doit reconnaître qu’elles sont les mieux qualifiées et accélérer la livraison des vaccins », conclut Yves-François Blanchet.

Fiche technique : http://www.blocquebecois.org/wp-content/uploads/2021/01/FICHE_TECHNIQUE_-_Vaccin_.pdf