Muskrat Falls : Justin Trudeau fait une concurrence déloyale au Québec

Jonquière, 28 juillet 2021 — Mario Simard, député de Jonquière et porte-parole du Bloc Québécois en matière de Ressources naturelles, dénonce vertement la décision de Justin Trudeau d’engloutir 5,2 milliards de dollars supplémentaires dans le projet hydroélectrique de Muskrat Falls à Terre-Neuve. 

« Les Québécoises et les Québécois n’ont pas à payer pour ce gâchis. En lançant ce projet, le gouvernement terre-neuvien n’avait même pas caché que son objectif était de nuire au Québec, de contourner le territoire québécois et de concurrencer Hydro-Québec sur les marchés d’exportation. Par trois fois, l’Assemblée nationale a été unanime pour dénoncer la participation fédérale à ce projet. Non seulement tous les partis canadiens à la Chambre des communes ont constamment ignoré le Québec, mais aujourd’hui, Justin Trudeau en rajoute. Tout ça pour acheter des votes à Terre-Neuve avec notre argent », a-t-il tonné. 

Le député note que les 5,2 milliards annoncés aujourd’hui s’ajoutent aux 7,9 milliards déjà consentis par Ottawa en garantie de prêt, pour un total de 13,1 milliards de dollars. C’est maintenant la totalité du coût du projet qui se retrouve assumé par Ottawa sous une forme ou sous une autre. 

« Le cadeau de 13,1 milliards d’Ottawa à Terre-Neuve équivaut à 25 000 $ par Terre-Neuvien. Pour offrir un tel cadeau de 25 000 $ aux Québécois, il lui faudrait transférer 210 milliards de dollars au Québec. C’est dire la démesure de l’engagement fédéral dans ce puits sans fond. Et tout ça pour renflouer avec notre argent un projet nuisible au Québec. C’est proprement scandaleux ! », a dénoncé le député. 

En annonçant un tel financement, le gouvernement de Justin Trudeau s’attaque ainsi directement à Hydro-Québec, qui tente depuis plusieurs années d’augmenter ses ventes d’électricité aux États-Unis, l’un des marchés visés par Muskrat Falls. 

« C’est ni plus ni moins une attaque frontale à notre société d’État qui, rappelons-le, n’a jamais reçu un seul centime en quelconque subvention du gouvernement fédéral. Le cirque de Muskrat Falls doit cesser », a conclu M. Simard.