Cet été, Hochelaga passe en zone bleue !

Montréal, le 5 août 2021 – La tournée estivale du chef Yves-François Blanchet a effectué un passage hier dans la circonscription d’Hochelaga, donnant le ton à la forte présence montréalaise du Bloc Québécois en vue de la prochaine élection fédérale. Le chef Yves-François Blanchet a marqué le coup, s’entourant de Simon Marchand, candidat de Hochelaga, Marie-Ève-Lyne Michel, candidate de Laurier–Sainte-Marie, et de Shophika Vaithyanathasarma, récemment confirmée à titre de candidate dans Rosemont–La Petite-Patrie.

« Je suis vraiment fier de notre délégation montréalaise qui réunit des candidatures exceptionnelles, chacun étant parfaitement assorti, par ses affinités, ses convictions et ses forces à la circonscription qu’il ou elle représente. J’ai ainsi l’intime conviction qu’Hochelaga ne saurait être mieux accompagné qu’avec Simon Marchand, dont l’attachement et l’engagement pour sa communauté sont notoires. Il est bien au fait des besoins des gens d’Hochelaga et connaît les solutions qui peuvent être mises de l’avant pour améliorer leur qualité de vie », a souligné Yves- François Blanchet.

« La pénurie de logements frappe durement dans Hochelaga. Il faut investir massivement et rapidement dans la construction et la restauration de logements sociaux. Nous devons trouver des solutions aux problèmes plus profonds de pauvreté, d’exclusion et de marginalisation, aux enjeux de dépendance et de santé mentale qui sont sous-jacents à ceux de l’itinérance. La lutte contre la pauvreté passe également par le rehaussement des prestations de sécurité de la vieillesse pour tous les aînés de 65 ans et plus », a ajouté Simon Marchand.

Marie-Ève-Lyne Michel dans Laurier–Sainte-Marie

Yves-François Blanchet se réjouit tout autant de la présence de Marie-Ève-Lyne Michel dans Laurier–Sainte-Marie, une candidature qui pave la voie à un retour en force du Bloc Québécois dans cette circonscription. Professionnelle des communications, Marie-Ève-Lyne Michel a œuvré comme attachée politique aux relations internationales, puis directrice de cabinet adjointe au Bloc Québécois. Elle a également fait carrière durant plus de vingt ans en production cinématographique et télévisuelle.

« Marie-Ève-Lyne est une candidate d’un rare calibre. Elle est toute désignée pour assurer avec compétence et succès la succession de Gilles Duceppe qui durant 21 ans, de 1990 à 2011, a représenté Laurier–Sainte-Marie de cette voix forte et engagée qui est aussi celle de Marie-Ève- Lyne. Elle saura avec justesse défendre les besoins, les aspirations et les intérêts des gens de Laurier–Sainte-Marie sur les enjeux d’environnement, de soutien aux arts et à la culture, de logement social, de soutien aux aînés et de santé. Je n’ai aucun doute qu’elle sera à la hauteur de leur confiance », a assuré le chef du Bloc Québécois.

Shophika Vaithyanathasarma dans Rosemont–La Petite-Patrie

Finissante au baccalauréat en mathématiques et en sociologie de l’Université de Montréal, Shophika Vaithyanathasarma portera les couleurs du Bloc Québécois dans Rosemont–La Petite-Patrie. Sa candidature a été officialisée hier par le chef Yves-François Blanchet.

« Shophika incarne au Bloc Québécois, cette relève engagée et rassembleuse, désireuse de s’investir pour faire avancer le Québec, dans le respect de notre langue, de notre culture, de notre environnement et de nos valeurs sociales. Nos jeunes portent en eux les balises de notre société prochaine et nous en offrent une perspective privilégiée, essentielle pour un parti près des gens, comme le Bloc Québécois. Je salue l’engagement politique de Shophika et je la félicite de son excellent choix ! », a lancé Yves-François Blanchet.

« C’est avec fierté et enthousiasme que je joins l’équipe du Bloc Québécois pour représenter les citoyens et citoyennes de Rosemont–La Petite-Patrie en vue de la prochaine élection fédérale. J’entends être présente sur le terrain pour aller à leur rencontre et discuter avec eux de leurs préoccupations et de leurs attentes. Être au service des gens, c’est d’abord prendre le temps de les écouter pour ensuite les appuyer efficacement », a conclu la candidate de Rosemont–La Petite- Patrie.