Le Bloc Québécois vise à nouveau une campagne nationale carboneutre

Montréal, le 04 septembre 2021 – Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, et Kristina Michaud, députée sortante en matière de changements climatiques, ont annoncé que tout comme en 2019, la campagne nationale sera à nouveau carboneutre. En effet, dans le souci de limiter le plus possible l’empreinte écologique de ses déplacements nationaux, le parti a conclu une entente de collaboration avec Carboneutre Québec.

« La campagne électorale est un moment privilégié et fort agréable d’aller à la rencontre des Québécoises et des Québécois de partout sur notre immense territoire du Québec. Et parce que comme vous, nous sommes préoccupés par le réchauffement climatique et ses inquiétantes conséquences, nous agissons en partenariat avec Carboneutre Québec afin de réduire autant possible l’impact écologique de notre parcours national. C’est un effort qui nous semble aller de soi pour restreindre les émissions de GES et qui s’inscrit dans la nécessaire transition énergétique de l’abandon des carburants fossiles vers les énergies propres et renouvelables », a fait valoir Yves-François Blanchet.

À la fin de la campagne, Carboneutre Québec fera le calcul de la compensation carbone requise selon les kilomètres parcourus par l’équipe nationale. Pour chaque tonne de gaz à effet de serre émise pour le transport, le Bloc versera une somme d’argent qui servira à compenser ses émissions de GES par la plantation d’arbres et la recherche universitaire.

Tout comme lors de la dernière campagne, la compensation du Bloc Québécois ira au projet Carbone Boréal. Relié à l’Université du Québec à Chicoutimi, ce projet utilise ces sommes pour la plantation expérimentale d’arbres dans la forêt boréale, dans des zones où la forêt ne se régénère pas d’elle-même. Il s’agit donc à la fois d’une manière de compenser les émissions de gaz à effet de serre et de financer la recherche en région.

« Plusieurs candidats du Bloc Québécois, dont moi-même, ont aussi choisi de mener une campagne carboneutre dans leur circonscription. Chaque geste compte: il est minuit et cinq pour le climat et il presse d’accélérer la transition énergétique vers l’énergie propre. Nous entendons revenir à la charge pour contraindre le prochain gouvernement, quel qu’il soit, à tenir compte des priorités environnementales des Québécoises et Québécois », a conclu la députée sortante et candidate de Avignon—La Mitis—Matane—Matapédia, Kristina Michaud.