Justin Trudeau doit rappeler le Parlement dès octobre

Ottawa, le 29 septembre 2021 – Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, a demandé au premier ministre Justin Trudeau de rappeler dès la fin octobre le Parlement, avec preuve de vaccination complète des élus, afin de reprendre des travaux urgents.

« La population a confirmé sans l’ombre d’un doute qu’elle souhaite que tous les partis retournent au travail dans un Parlement minoritaire, et ce, pour les quatre années du mandat. Il n’y a donc pas de raison pour que Justin Trudeau tarde, puisqu’il s’agit essentiellement du même Parlement faisant face aux mêmes enjeux prioritaires. Le Bloc Québécois demande la reprise des travaux dès la fin octobre parce qu’il y a urgence de débattre de la sortie de crise et de la gestion de cette pandémie, du sous-financement fédéral de la santé et de la qualité de vie des aînés, entre autres sujets », a signalé M. Blanchet.

Le Bloc Québécois propose que tous les élus présentent une preuve de vaccination complète afin de participer en personne aux travaux, de sorte que la reprise des activités parlementaires soit sécuritaire et à la hauteur des mesures sanitaires mises en place au Québec et dans les différentes provinces. « La double vaccination doit être obligatoire afin de permettre le retour à la Chambre d’un nombre important d’élus. À la fin octobre, les Québécois et la vaste majorité des Canadiens devront déjà produire des passeports vaccinaux ou autres preuves de vaccination complète afin de participer à la plupart des rassemblements intérieurs. La Chambre des communes doit minimalement répondre aux mêmes standards qui seront déjà appliqués presque partout dans la société civile et j’appelle à la collaboration de tous les partis afin que nous puissions recommencer à travailler dans un contexte sécuritaire et productif », a déclaré M. Blanchet.

Le chef du Bloc Québécois offre également sa collaboration à M. Trudeau pour qu’un certain nombre de projets de loi dont l’étude était déjà très avancée soient repris à la même étape que lors du déclenchement des élections. M. Blanchet mentionne les projets de loi gouvernementaux en matière de protection de la culture et d’interdiction des thérapies de conversion, qui étaient rendus au Sénat, mais aussi ceux du Bloc Québécois visant à offrir 50 semaines de prestations spéciales d’assurance-emploi aux personnes malades, mettre fin aux brèches dans la gestion de l’offre et protéger les caisses de retraite en cas de faillite d’entreprise. Ces trois derniers projets de loi avaient été adoptés à la deuxième lecture et doivent être prioritairement rappelés pour leur examen en comité, sans redémarrer le processus législatif.

« Les dossiers qui étaient prioritaires avant et pendant les élections le sont toujours aujourd’hui. Le Bloc Québécois offre sa collaboration avec la même perspective qui le guide depuis les premiers instants de Parlement minoritaire en 2019 : nous appuyons ce qui est bon pour le Québec, nous améliorons ce qui peut l’être et nous nous dressons contre ce qui est mauvais pour le Québec », a conclu Yves-François Blanchet.