« Michel Nadeau était un grand Québécois. Soyons dignes de son héritage. » – René Villemure

Trois-Rivières, le 20 octobre 2021 – En son nom personnel et en celui du Bloc Québécois, René Villemure, porte-parole du parti en matière d’Éthique, a rendu hommage à l’ancien journaliste, ex-haut dirigeant de la Caisse de dépôt et cofondateur de l’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP), Michel Nadeau.

M. Villemure a, entre autres, souligné les remarquables qualités de gestionnaire de Michel Nadeau qui faisait preuve d’une préoccupation constante pour la juste conduite des affaires, l’imputabilité décisionnelle et le devoir des administrateurs de protéger les intérêts des parties prenantes.

« En proposant aux membres de conseils d’administration ainsi qu’aux dirigeants d’entreprises du Québec que dans la conduite des affaires, il était important « d’être
justes », il a changé le cours des choses. Ses nombreuses interventions dans les médias ont aidé à faire comprendre qu’au-delà de simplement « gérer », les membres de conseils d’administration devaient « gouverner »; qu’ils avaient le devoir de protéger les intérêts de ceux que l’on appelle les parties prenantes. Il est celui qui a obligé les membres de conseils d’administration à être imputables de leurs décisions, à élever le regard et à voir l’entreprise sous un jour nouveau, à voir plus loin que le prochain trimestre. C’est lui qui a fait naître le mot « gouvernance » dans le lexique du monde des affaires au Québec et si elle est aujourd’hui enseignée dans les universités et dans les collèges spécialisés, c’est parce que Michel Nadeau y a cru et qu’il a persévéré dans son désir de justesse », a signalé l’éthicien et élu du Bloc Québécois dans Trois-Rivières.

Michel Nadeau est décédé le 19 octobre, à l’âge de 75 ans. Le Bloc Québécois exprime ses sincères condoléances aux proches et à la famille de M. Nadeau.