Omicron : L’aide aux entreprises sera-t-elle suffisante?

Chambly, le 17 décembre 2021 – Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, de même que les députés Gabriel Ste-Marie et Nathalie Sinclair-Desgagné, porte-paroles en matière de Finances et Programmes économiques de pandémie, ont demandé une rencontre d’ici les prochains jours avec la ministre des Finances, Chrystia Freeland. Le Bloc Québécois désire s’assurer que les mesures de soutien récemment adoptées dans le projet de loi C-2 permettront bel et bien aux entreprises de tenir le coup face au variant Omicron et offre sa collaboration s’il s’avère que des aménagements devaient être apportés.

« Le Bloc Québécois s’inquiète que les mesures fédérales d’aide aux entreprises tout juste adoptées soient insuffisantes pour affronter le déferlement subit du variant Omicron au Québec et au Canada. Les chiffres et les projections sont en effet, très inquiétants. J’ai donc sollicité une rencontre avec Mme Freeland afin que nous analysions ensemble s’il y a lieu de réviser à la hausse ou de moduler autrement le soutien d’Ottawa. Plusieurs industries québécoises sont déjà durement frappées par cette cinquième vague très préoccupante, notamment les arts, le tourisme, la restauration et le secteur manufacturier. Il y a aussi lieu de se préoccuper de la préservation du lien d’emploi en cas de reconfinement. Mme Freeland a le pouvoir d’agir par voie réglementaire pour inclure des secteurs économiques entiers aux programmes de soutien ainsi que pour assouplir les critères d’accès aux entreprises. Il faut immédiatement s’assurer que ces filets de sécurité seront adéquats et disponibles », a déclaré M. Blanchet.