Entente NPD-libéraux: Justin Trudeau se forme un faux gouvernement majoritaire

Ottawa, le 22 mars 2022 – Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, a commenté en point de presse l’entente entre le NPD et le gouvernement libéral, qui annonce un train de mesures centralisatrices à l’encontre des juridictions du Québec et des provinces.

« Le NPD confirme ce qu’il fait déjà depuis plus de deux ans, c’est-à-dire, voter sur commande selon la volonté des libéraux. Il est inacceptable que cette alliance vienne avec une série de mesures centralisatrices destinées à marcher sur les juridictions du Québec et des provinces, à commencer par la santé. Attendez de voir « le party » lorsqu’il sera question de laïcité ! Un gouvernement néo-libéral sur la laïcité ; ce sera du joli! Le Bloc est le seul parti qui ne tournera jamais le dos au Québec sur cette question, comme pour tous les enjeux où la volonté et les intérêts des Québécois doivent être mis de l’avant », assure Yves-François Blanchet.

« Il n’y a aucune justification à cette alliance, sinon de réaliser le fantasme d’un gouvernement majoritaire libéral, refusé lors de la dernière élection. Personne n’était sur le point de faire tomber le gouvernement libéral; il n’y avait ni urgence; ni instabilité. La véritable urgence était de noliser des vols pour secourir les millions d’Ukrainiennes et Ukrainiens qui tentent de fuir les bombes. En se consacrant à une alliance avec le NPD pour mousser ses plans de carrière alors que sévit une crise majeure, le gouvernement Trudeau a une fois de plus échoué dans sa gestion des priorités », déplore le chef du Bloc Québécois.

« Il est également regrettable qu’une alliance néolibérale prétende supplanter la volonté des électeurs. En élisant un gouvernement minoritaire, les citoyens du Québec et des provinces ont clairement indiqué leur désir de voir les projets de loi et enjeux débattus et négociés entre les divers partis afin que les décisions soient prises dans leur meilleur intérêt. Le gouvernement Trudeau aurait dû respecter cette volonté », soutient Yves-François Blanchet.

Au Bloc Québécois, on gardera la même ligne de conduite. « Le Bloc ne changera rien à son approche. On va continuer de voter pour ce qui est bon pour le Québec; contre ce qui est mauvais pour le Québec et on essaiera d’améliorer les choses pour qu’elles soient meilleures pour le Québec. La patience, la rigueur, la priorité aux intérêts du Québec vont rester notre façon de travailler; c’est pour ça que les Québécois nous ont élus et je pense que c’est la bonne façon de faire de la politique », de conclure le chef du Bloc Québécois.