Rentrée parlementaire : Luc Desilets conclut avec succès une tournée québécoise des vétérans

Rivière-des-Mille-Îles, 19 septembre 2022 – En cette veille de la rentrée parlementaire, Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles et porte-parole du Bloc Québécois en matière d’Anciens combattants, revient très satisfait d’une tournée québécoise des organismes de vétérans qu’il a réalisée du 1er au 6 septembre derniers.

En passant par Sainte-Thérèse, Montréal, Québec, Saguenay, Drummondville, Lacolle et Saint-Jean-sur-Richelieu, de nombreux élus bloquistes se sont joints à Luc Desilets, porteur du dossier, pour aller à la rencontre d’anciens combattants québécois. Parmi cette délégation, on comptait Mario Beaulieu, député de La Pointe-de-l’Île ; Julie Vignola, députée de Beauport-Limoilou ; Martin Champoux, député de Drummond ; et Christine Normandin, députée de Saint-Jean.

« Alors que nous recommençons à siéger sous peu, il était très important pour moi, comme porteur de dossier, de m’asseoir et d’’échanger avec les vétérans et vétéranes du Québec. Leurs préoccupations alimenteront mon action durant l’année parlementaire à venir », souligne Luc Desilets.

Les longs délais de traitement des demandes de prestation d’invalidité auxquels font face les vétérans francophones ont été parmi les sujets les plus fréquemment abordés par les vétérans et vétéranes rencontrés. Rappelons qu’à la fin de l’année 2021, il y avait encore 57 semaines d’écart médian entre le traitement des demandes en français, comparativement à celles en anglais. L’insuffisance du soutien financier offert par Anciens Combattants Canada (ACC) aux organismes, ainsi que le délaissement des aidants naturels qui sont principalement des femmes, ont aussi été mentionnés.

« Quand ACC échoue à veiller au bien-être de vétérans malades ou blessés, ce sont les aidants naturels et les organismes de vétérans qui se retrouvent en première ligne. Anciens Combattants Canada doit délier les cordons de sa bourse et offrir davantage de soutien à ceux qui supportent les vétérans », signale le député de Rivière-des-Mille-Îles.

« Mon carnet de notes est plein. J’apporte avec moi, à Ottawa, les préoccupations de chaque vétéran et vétérane rencontrés durant ces six jours. Le Bloc apporte la voix des Québécois aux Communes et non pas la voix des Communes aux Québécois », conclut Luc Desilets.