Bloc Québécois

Premières Nations et Inuit : Yves-François Blanchet souhaite être un partenaire à Ottawa

04 octobre 2019

Val-d’Or, le 4 octobre 2019 – Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, a tendu la main aux Premières Nations et aux Inuits afin de développer un partenariat et faire progresser les dossiers des nations autochtones au Parlement fédéral.

« Les Premiers Peuples ont reçu de nécessaires excuses et de grandes promesses au cours des quatre dernières années. Eux et nous souhaitons toutefois qu’elles se concrétisent en actions, des actions attendues depuis trop longtemps. Le Bloc Québécois offre son amitié et sa collaboration aux Premières Nations et aux Inuits pour porter leur voix auprès d’Ottawa. À travers l’histoire, nous avons maintes fois été un allié loyal et efficace des Autochtones. Avec un Bloc Québécois renouvelé qui retrouve son aplomb à la Chambre des communes, je m’engage personnellement à ce que nous redevenions ce partenaire ».

De passage à Val-d’Or dans la foulée du dépôt du rapport Viens, le chef du Bloc Québécois s’est engagé à travailler pour faire appliquer les 21 recommandations de la commission d’enquête qui concernent le gouvernement fédéral. Ces recommandations consistent en vaste majorité à des négociations avec le fédéral ou de négociations tripartites avec Ottawa et Québec visant à assurer de meilleurs services aux communautés autochtones. Le Bloc Québécois offre son aide pour la mise en œuvre de ces négociations.

Le Bloc Québécois a notamment pris l’engagement de travailler avec tous les intervenants pour que les communautés autochtones profitent de davantage d’autonomie administrative, particulièrement dans les domaines de l’éducation, de la justice et de la culture, selon le modèle de la Paix des Braves. Le parti s’est aussi déjà engagé à travailler à ce que les services policiers autochtones soient reconnus comme des services essentiels au sens de la loi et puissent se prévaloir d’un financement garanti à long terme, ce qui correspond à la première recommandation fédérale dans le rapport Viens.

Yves-François Blanchet s’engage aussi à faire pression pour que le gouvernement fédéral actualise la Commission royale d’enquête sur les peuples autochtones (Erasmus-Dussault) et mette de l’avant un plan de mise en œuvre de ses principales recommandations. Le Bloc souhaite notamment la valorisation et le financement accru de l’éducation pour les Premiers Peuples. Le parti s’engage à réfléchir, en collaboration avec les Premiers Peuples, à développer des incitatifs efficaces à l’embauche de travailleurs autochtones.

« Comme parti national et souverainiste, nous croyons sincèrement en l’importance d’entretenir des relations de nation à nation fondées sur le respect, le dialogue et l’entraide. J’irais jusqu’à l’amitié et la complicité. Nous croyons que nous avons une occasion historique au Québec : celle de fonder un nouveau pays avec les Premières Nations et les Inuits comme peuples fondateurs. Ce grand projet commence par renouer des liens de confiance étroits et c’est l’invitation que nous lançons », a conclu Yves-François Blanchet.