Armes à feu: Justin Trudeau doit agir

Matane, le 17 novembre 2021 – Trois jours après la mort d’un adolescent de 16 ans, Thomas Trudel, à Montréal, Kristina Michaud, porte-parole du Bloc Québécois en matière de Sécurité publique, a joint sa voix à celle du gouvernement du Québec pour exiger que le fédéral déploie immédiatement les ressources nécessaires pour lutter contre la violence par armes à feu.

« Le Bloc Québécois est choqué par le décès de Thomas Trudel et offre ses condoléances aux proches et à la famille de l’adolescent. Afin que de pareils drames cessent de se produire, Ottawa doit dès aujourd’hui prendre ses responsabilités, notamment en ce qui a trait au trafic d’armes illégales. Justin Trudeau doit immédiatement déployer toutes les ressources financières et humaines nécessaires pour enrayer le trafic d’armes aux frontières, et ce, d’un océan à l’autre, sans exception, en collaboration avec tous les paliers de gouvernement et les Premières Nations. C’est hier qu’il fallait agir; Justin Trudeau doit malheureusement aujourd’hui réagir », a déclaré Mme Michaud.

Durant la campagne électorale, le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, a fait savoir qu’il partageait les inquiétudes de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, et avait proposé de restreindre « extrêmement sévèrement » les armes de poing et « d’augmenter de façon très importante les ressources à la disposition des douaniers et de la GRC afin d’intercepter davantage d’armes à la frontière ».

« Justin Trudeau doit faire preuve de leadership en s’assurant de resserrer les mailles du filet frontalier, en cessant d’abdiquer ses responsabilités concernant l’interdiction des armes de poing et en agissant en partenariat avec le Québec et les provinces. Le premier ministre a la sécurité de la population entre les mains et doit agir avec toute l’urgence que cela implique », a conclu Kristina Michaud.