Colloque « Liberté sous conditions? » : Le Bloc Québécois ouvre le débat sur l’état de la liberté d’expression

Montréal, le 04 juin 2022 – Le colloque sur la liberté d’expression tenu aujourd’hui par le Bloc Québécois qui a réuni quelque 200 intéressés et experts au Marché Bonsecours a pleinement atteint son objectif : celui d’amorcer une réflexion ouverte et publique sur la place de la liberté de dire et de penser au sein de la société québécoise, à un moment où l’on constate une multiplication des atteintes à ce droit démocratique fondamental.

« Nous souhaitions, par ce colloque qui accueillait un panel de politologues, d’enseignants et d’experts, susciter la réflexion sur un enjeu crucial pour notre société et pour l’exercice de notre démocratie dans un contexte où malheureusement, les atteintes à cette liberté se multiplient sur plusieurs plans. Le sujet du colloque, c’est la liberté d’expression, mais également la liberté d’enseignement, la liberté artistique et la liberté de recherche qui, au cours des derniers mois en particulier, ont été mises à mal par des courants de pensée qui visent à déterminer le sens de la recherche ou le sens de l’enseignement. Il est essentiel de préserver cette indépendance de la science qui est à la base des savoirs de nos lieux d’enseignement, et qui non seulement rayonne sur toute la sphère publique, mais est fondamentale pour la démocratie québécoise », souligne le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet.

« Le colloque se voulait l’occasion de créer, pour nous tous qui sommes préoccupés par cet important enjeu, un lieu d’échange ouvert et propice à la nécessaire mobilisation qu’appelle les indéniables signaux d’effritement de la liberté d’expression et dont nos conférenciers ont soumis plusieurs éloquents exemples. Je crois qu’au travers des différentes allocutions de Nadia El-Mabrouk, Mathieu Bock-Côté, Joseph Facal, Geneviève Tellier, Charles Le Blanc, François Doucet et Louis-Philippe Lampron, nous avons réussi à mettre en lumière le rôle crucial qu’exerce la liberté d’expression au sein de notre démocratie et à quel point elle mérite que nous exercions ensemble notre vigilance pour la préserver de toute atteinte directe ou indirecte. C’est ce à quoi s’engage formellement le Bloc Québécois », conclut Martin Champoux, porte-parole du Bloc Québécois en matière de Laïcité, Vivre-ensemble, Valeurs québécoises et responsable de l’organisation du colloque.